Historique :

Le Raku est une technique de cuisson de céramique d’origine japonaise.
Cette technique est intimement liée à la cérémonie du thé et elle tire son nom de celui du grand maître du thé SEN NO RIKYU qui introduisit des règles rigoureuses et lui donna toute sa dimension spirituelle.

La technique du Raku naquit de la fabrication du Chawan, bol à thé qui, par sa grande sobriété, illustre ce principe.
Cette poterie simple et naturelle a ensuite été développée par des potiers coréens, sous domination japonaise, à la fin du XVIe siècle.
Elle est popularisée aux USA à la fin des années 1950.

Technique :

Cuites à basse température (de 750 à 980 °C), émaillées ou non, les pièces sont retirées incandescentes du four pour
être plongées dans de la paille, de la sciure de bois ou même du papier, afin d’y être enfumées.
En réduction d’oxygène, le noir de fumée se fixe de manière indélébile, les émaux chargés d’oxydes (cuivre, argent, cobalt, etc.) produisent des lustres métallisés.
L’aspect craquelé et fissuré des pièces uniques et originales est dû au choc thermique que provoque cette technique.
Ce n’est en aucun cas une mal façon, mais bien un gage de caractère